découvert


découvert

1. découvert, erte [ dekuvɛr, ɛrt ] adj.
• de découvrir
1Qui n'est pas couvert par un vêtement. Femme aux épaules découvertes. Avoir la tête découverte. 1. nu. « c'est une femme découverte et non une femme nue qui est indécente » (Diderot).
Loc. Fig. À visage découvert : sans masque, sans détour. ⇒ franchement , ouvertement. « j'ai vu pour la première fois, à visage découvert, ma vieille ennemie la solitude » (F. Mauriac).
2(Plus généralt) Que rien ne couvre. Allée découverte, dont les arbres ne se rejoignent pas par le haut. Terrain découvert ( esplanade ) . Lieu découvert. dénudé. Voiture découverte. Bouch. Côtes découvertes, qui étaient cachées par un membre ou un muscle.
⊗ CONTR. 2. Couvert. découvert 2. découvert [ dekuvɛr ] n. m.
• 1387; de découvrir
1 Milit. Terrain découvert. Atteindre un découvert.
2(1690) Fin. Montant d'une dette, d'une dépense excédant les disponibilités du débiteur. Le découvert d'un compte. Vous devez couvrir votre découvert sous huitaine. « en voyant toutes les entreprises privées vivre à crédit, avec de gros découverts » (Duhamel). Découvert de caisse. facilités (de caisse). Montant, coût du découvert autorisé. Découvert budgétaire. déficit, impasse.
Assurances Excédent de la valeur d'une chose assurée sur la valeur couverte par l'assurance.
3. découvert (à) [ adekuvɛr ] loc. adv.
XIIe; de découvrir
1Dans une position qui n'est pas couverte, protégée. Avancer à découvert en rase campagne. La mer laisse le rivage à découvert.
2Fig. clairement, franchement, ouvertement. Agir à découvert, sans dissimulation, en toute franchise. Montrer ses sentiments à découvert.
3(1690) Sans couverture, sans contrepartie. Opérer à découvert en bourse, sur des valeurs qu'on ne possède pas. — Compte à découvert, dont le solde est débiteur (cf. Dans le rouge).

découvert Participe passé de découvrir. ● découvert nom masculin Terrain protégeant peu ou ne protégeant pas des vues de l'ennemi. Avance de fonds ou crédit que fait un banquier à un client, généralement pour une courte durée. Industrie du bois Section longitudinale d'une grume, obtenue par l'enlèvement d'une dosse à l'aide d'un premier trait de scie. Largeur d'une telle section ou de la section analogue d'un plateau, mesurée entre les flaches. Bourse Dépenses soldées à l'aide de ressources autres que les revenus votés et perçus. ● découvert (expressions) nom masculin À découvert, sans être couvert, protégé ; sans rien dissimuler : Agir à découvert. Cuire à découvert, sans couvercle sur le récipient. Être à découvert, avoir un découvert sur son compte. Vente à découvert, vente à terme de valeurs mobilières que l'on ne possède pas, mais qu'on espère pouvoir racheter à un cours inférieur à celui de la vente. Découverts du Trésor, avances de la Trésorerie, pour solder les déficits budgétaires de l'État. ● découvert (synonymes) nom masculin À découvert
Synonymes :
- carrément
- ouverement
- sincèrement
Contraires :

découvert, erte
adj. Qui n'est pas couvert. La tête découverte. Une allée découverte.
Pays découvert, non boisé.
|| Fig. à visage découvert: ouvertement, sans se cacher.
————————
découvert
n. m.
d1./d FIN Solde débiteur d'un compte. être à découvert: avoir un compte en banque dont le solde est négatif.
d2./d Loc. adv. à découvert: sans protection. Combattre à découvert.
|| Fig. Clairement. Parler à découvert.

I.
⇒DÉCOUVERT, subst. masc.
A.— Terrain, portion de forêt, dépourvu de couverture boisée. Anton. couvert. Il y avait aussi à travers les troncs une lueur blanche qui faisait prévoir un découvert (GIONO, Eau vive, 1943, p. 62).
P. ext. Espace libre, ouvert à la vue et qui expose éventuellement aux regards la personne qui s'y trouve. Amoureux des rues et volontiers flâneur, (...) cette fois il [don Luis] alla tout droit et très vite, craignant le découvert (...). Les fenêtres portaient leurs rideaux comme des masques (MORAND, Flagell. Séville, 1951, p. 99) :
1. Nous arrivons à la lisière des vergers. C'est un découvert très large qui est devant nous, sur de nouveaux vallons, des vallées inconnues où coule le brouillard léger et bleu sur des montagnes plantées les unes derrière les autres...
GIONO, Les Grands chemins, 1951, p. 77.
B.— Domaine du DR. comm. ou fiscal
1. ASSURANCES ,,Portion du dommage laissée (...) à la charge de l'assuré pour le forcer à éviter la réalisation du sinistre`` (BARR. 1974).
2. BANQUE. Avance de fonds consentie contre agio au titulaire d'un compte qui se trouve ainsi débiteur vis-à-vis de sa banque. Découvert en banque, en compte; les découverts, le découvert d'une maison de banque (Ac. 1932). Il [M. Devermont] a un compte chez son banquier. C'est naturel. Le découvert chez Ladvèze est compensé par du crédit ailleurs (CHARDONNE, Varais, 1929, p. 175).
3. BOURSE. Opération à terme, consistant soit à acheter des titres, des marchandises, sans en acquitter immédiatement le montant, soit à les vendre sans en être propriétaire. Quelques rachats du découvert avant le week-end se traduisent par des gains légers (Monde, 19 janv. 1952, p. 11, col. 4).
4. FINANCES PUBLIQUES. Dépassement des dépenses par rapport aux recettes. Découvert budgétaire. Synon. déficit. Le « découvert » du Trésor (...) baptisé « impasse » parce que l'État ne peut pas le financer avec des recettes n'ayant pas pour contrepartie un endettement (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 197).
C.— MINES ET CARR. Couche de terrain qui recouvre une roche ou un gisement que l'on veut exploiter et qui doit être déblayée au préalable; p. méton. action de déblayer cette masse. Synon. découverte. Les découverts et les exploitations intérieures se prêtent un mutuel secours, lorsque l'on peut les associer sur un même gisement (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 419). Lorsque le gîte est un amas stratifié ou une couche avec une forte inclinaison, on limite le découvert et on développe l'exploitation en profondeur (BOURDE, Trav. publ., t. 1, 1928, p. 98).
D.— À découvert, loc. adv.
1. a) À nu, sans qu'un obstacle s'interpose entre l'œil et l'objet. Tous les secrets de la nature gisent à découvert et frappent nos regards chaque jour sans que nous y fassions attention (GIDE, Nouvelles nourr., 1935, p. 264). Les tissus laissés à découvert par l'ablation de la peau (CARREL, L'Homme, 1935, p. 241).
Rem. On rencontre ds la docum. le synon. rare au découvert, loc. adv. Elle n'est pas mal, cette petite Madeleine. Très fine et très rouée! Elle doit être charmante au découvert (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 388).
POSTE. [En parlant d'un envoi] Qui n'est pas sous enveloppe ni sous bande. L'envoi à découvert (...) des cartes postales (PRADELLE, Serv. P.T.T. Fr., 1903, p. 73). Différents modes d'expédition : sous enveloppe ouverte, sous bandes, sur carte à découvert (BACQUIAS, Conseil gén. et conseil arrondiss., 1934, p. 8).
Au fig. Bien en vue, sans dissimulation. Je vais, moi, vous parler à découvert (SAND, Ctesse de Rudolstadt, t. 1, 1844, p. 208). Alors, c'est une négociation à découvert que j'entreprends, et je puis me présenter franchement et loyalement à lui (DUMAS père, Jeunesse Mousquet., 1849, III, 9, p. 148) :
2. ... il faut reconnaître qu'aujourd'hui il [le démon] se montre à découvert et bat le rappel avec une énergie exceptionnelle.
GREEN, Journal, 1955-58, p. 142.
b) P. ext. Sans protection, sans garantie, et donc exposé, vulnérable. Il lui fallait [à Jacques] traverser cent mètres environ à découvert, entre deux champs de blé (BOURGET, Tapin, 1928, p. 18).
ART MILIT. On était à découvert dans la tranchée (Ac. 1798-1932). On manœuvre de plus en plus difficilement, à découvert, sous le feu de l'artillerie (PALOQUE, Artill., 1909, p. 71).
Au fig. Les scrupules sont l'avant-garde de l'honneur, et lorsqu'ils tombent l'honneur reste à découvert (AUGIER, Thommeray, 1874, VI, p. 306).
2. Emplois partic.
a) Domaine financier
BANQUE. Sans la garantie qu'offre la disposition de fonds disponibles. Accepter, tirer à découvert; être à découvert (Ac. 1835-1932).
BOURSE. Sans la garantie que constituerait le règlement immédiat de la vente ou de l'achat. Beaucoup jouaient à découvert et se faisaient reporter, ne pouvant livrer les titres (ZOLA, Argent, 1891, p. 336). Vendeurs à découvert qui, (...) jouaient la baisse du franc (Monde, 21 juill. 1977, p. 21, col. 1).
b) JEUX. Jouer à découvert. Synon. découvrir son jeu.
Au fig. Car le gain dont l'espoir [par le pari de Pascal] m'est offert, C'est l'éternité; mais je joue à découvert Mon ici-bas (RICHEPIN, Blasphèmes, 1884, p. 59).
c) MUS. Sans être couvert, accompagné par d'autres instruments. Les sons graves du hautbois, disgracieux lorsqu'ils sont à découvert (BERLIOZ, Instrument., 1844, p. 104). [Début d'oratorio pour Noël] les timbales y résonnent à découvert (PIRRO, J.-S. Bach, 1919, p. 159).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. V. découvrir.
STAT. — Découvert, subst. et part. passé masc. Fréq. abs. littér. :3 615. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 262, b) 4 040; XXe s. : a) 5 117, b) 5 641.
BBG. — Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 92.
II.
⇒DÉCOUVERT, ERTE, part. passé et adj.
I.— Part. passé de découvrir.
II.— Adjectif
A.— [Correspond à découvrir I]
1. [En parlant d'une pers. ou d'une partie du corps humain]
a) Tête nue, en signe de politesse ou de respect. (cf. cohue ex. 5).
b) Vêtu légèrement ou trop légèrement. Et cette personne si découverte, qui est-ce demande-t-elle [Laetitia] en désignant (...) une Baigneuse de Mlle Dufau (TOULET, Notes art, 1920, p. 52).
c) Dénudé. Clarisse, qui pour la première fois se sentit découverte sous les yeux d'un amant (...) tira le drap sur sa nudité (TOULET, J. fille verte, 1918, p. 209). Janine Marcenat était étendue sur le lit, la poitrine découverte (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 391).
Front découvert. Non masqué par les cheveux. Synon. dégagé. Il avait un grand front découvert sous une tignasse argentée (GIDE, Nouv. nourr., 1935, p. 262). Dégarni de cheveux sur le sommet, un peu chauve. Un visage jeune; le front haut, déjà découvert (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 219).
À visage découvert. Sans masque, ,,sans voile en parlant des femmes musulmanes`` (Ac. 1932).
2. [En parlant d'un inanimé concr.]
a) Dégarni, tout ou partie de couverture, de parure ou de protection. J'étais placé aux premières loges découvertes (DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 456). Les cheminées à feu découvert constituent pour nos appartements le mode de chauffage le plus employé (SER, Phys. industr., t. 2, 1890, p. 784). Le ciel, à travers les branches découvertes (CHARDONNE, Varais, 1929, p. 152).
[En parlant d'un véhicule] Dont on a abaissé la capote ou ouvert le toit. Faire une promenade en voiture découverte (BOURGET, Irrépar., 1884, p. 116). Des taxis découverts dévalaient en trombe vers l'Opéra (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 179).
[En parlant d'une chaussure] Qui comporte des jours dans l'empeigne ou qui laisse à nu une partie du dessus du pied. Des enfants, chaussés de bas de soie noire à coins bleus ou oranges, en souliers découverts (BOURGET, Ét. angl., 1888, p. 32).
b) [En partic. en parlant du ciel ou d'une portion de l'espace] Dégagé, offert à la vue. Pays, vallée découverte. On l'a laissée comme ça [une fontaine] en pleins champs découverts (GIONO, Regain, 1930, p. 37). J'ai toujours aimé marcher sous la lune sur ces espaces découverts et libres (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 18).
À ciel découvert. À l'air libre. Synon. à ciel ouvert. Tantôt cette rivière coule à ciel découvert, tantôt elle entre sous la terre (BOURGET, Ét. angl., 1888 p. 63).
Allée découverte. Dont les arbres ne se rejoignent pas par le haut (Ac. 1798-1932).
c) Domaines techn.
ART MILIT. Démuni de protection et donc exposé au danger. Place découverte (Ac. 1932). Toute la route de Fontainebleau est découverte, le duc de Raguse est passé à l'ennemi avec les dix mille hommes qu'il commandait (DUMAS père, Napoléon, 1831, IV, 2, p. 100). [Von Klück] défile à flanc découvert devant le camp retranché de Paris (BILLOTTE, Consid. strat., 1957, p. 4004).
MUSIQUE
♦ [En parlant du timbre] Dont la sonorité n'est pas assourdie. Mélanges (...) de timbre découvert et de timbre voilé (GEVAERT, Orchestr., 1885, p. 94).
ORGUE. Tierce découverte.
B.— Au fig. [En parlant d'une pers. ou d'un trait de son comportement]
1. Franc, ouvert. Elle [Mme de Burne] se sentait avec lui [Mariolle] plus libre, plus sincère, plus découverte, plus familière qu'avec les autres (MAUPASS., Notre cœur, 1890, p. 419). Son regard a quelque chose de brave et de découvert (GREEN, Journal, 1928-34, p. 129).
À front, à visage découvert; à jeu découvert. Ouvertement, de façon non dissimulée. J'aurais fait un mauvais diplomate, puisque je joue à jeu découvert (DUMAS père, Demois. St Cyr, 1843, IV, 14, p. 191). Je veux vous regarder de tous mes yeux et lutter à visage découvert (SARTRE, Huis clos, 1944, 5, p. 140).
2. Qui est manifesté, exposé sans réserve, sans réticence. La méchanceté trop découverte du Docteur Sansfin heurtait un peu cette âme encore si jeune (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 97).
3. P. ext. Qui est non protégé, vulnérable. Synon. démuni. Me sentant découvert contre toutes les attaques du hasard ou de la destinée (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Après, 1893, p. 103). Jamais, sous aucun régime, dans aucun système, les grands n'ont été aussi couverts contre le peuple, et le peuple aussi découvert contre les grands (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1265).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme descouvert; ds Ac. 1740-1878 sous la forme moderne.

2. découvert [dekuvɛʀ] n. m.
ÉTYM. Fin XIIIe; p. p. de découvrir.
———
I
1 Rare. Terrain découvert. || Atteindre un découvert.
2 Loc. adv. À découvert : dans une position qui n'est pas couverte, dissimulée ou protégée. || Se trouver à découvert dans la campagne (→ En rase campagne; à ciel ouvert; en plein champ; en plein vent).Mettre qqch. à découvert, l'exposer à la vue. || Vêtement qui laisse le cou à découvert. || La mer laisse le rivage à découvert.Combattre à découvert, en étant exposé aux coups de l'ennemi (→ Mire, cit. 3).
1 À découvert, en plein boulevard, il mit un genou en terre, épaula son arme, tira, tua le chef d'escadron, et se retourna en disant : En voilà encore un qui ne nous fera plus de mal.
Hugo, les Misérables, V, I, XIII.
2 Les tubes du chauffage central y rampent à découvert et y répandent une chaleur douceâtre.
G. Duhamel, le Voyage de P. Périot, III, p. 45.
Fig. Clairement, franchement, ouvertement. || Agir à découvert, sans dissimulation ni artifice. || Montrer son cœur à découvert.
———
II
1 (1690). Comm. Ensemble des avances consenties par une banque, une maison de commerce, à ses clients, le plus souvent sans exiger de garanties immédiates. || Crédit à découvert. || Le découvert d'une caisse, d'un compte.Être à découvert : n'avoir pas la contrepartie des avances faites. || Compte à découvert : compte qui n'est pas suffisamment approvisionné.
3 (…) l'angoisse qu'ils éprouvent en voyant toutes les entreprises privées vivre à crédit, avec de gros découverts, c'est-à-dire grâce à l'argent que les banques reçoivent, en dépôt, des simples particuliers, ce qui, effectivement, traduit un curieux déséquilibre de la machine économique.
G. Duhamel, Manuel du protestaire, II, p. 76.
Découvert du Trésor : ensemble des créances envers des services, les budgets… que le Trésor doit prendre en charge. Déficit.
2 Techn. (bourse). Situation d'un agent qui vend des valeurs sans les posséder, ou qui achète des marchandises à des tiers sans en fournir immédiatement le prix. || Vendre à découvert. || Vendeur à découvert.
4 (…) pouvoir rester vendeur à découvert, avec la certitude de toujours payer ses différences, jusqu'au jour où la baisse fatale lui donnerait la victoire.
Zola, l'Argent, X, p. 347-8 (Charpentier), in D. D. L., II, 16.
3 Techn. (assurances). Excédent de la valeur d'une chose assurée sur la valeur couverte par l'assurance.
CONTR. Couvert (à).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • découvert — découvert, erte (dé kou vêr, vèr t ) part. passé de découvrir. 1°   Qui n est pas couvert. Ils ont toujours la tête découverte. Une maison encore découverte. La cuisinière trouva le pot au feu découvert. •   Ils ne savent pas que c est une femme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Decouvert — Découvert Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Découvert — (frz., spr. kuwähr), Stückmangel, an der Börse das Fehlen eines zu Deckungen eben benötigten Papiers; à découvert (ungedeckt) verkaufen, verkaufen, ohne zu besitzen (s. Fixen) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Découvert — (franz., spr. kuwǟr), Stückmangel, an der Börse Mangel des zur Deckung nötigen Papiers, wenn die Engagements à la baisse diejenigen à la hausse übersteigen. a. d. verkaufen, ungedeckt (ohne zu besitzen) verkaufen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • découvert\ à — 3. découvert (à) [ adekuvɛr ] loc. adv. • XIIe; de découvrir 1 ♦ Dans une position qui n est pas couverte, protégée. Avancer à découvert en rase campagne. La mer laisse le rivage à découvert. 2 ♦ Fig. ⇒ clairement, franchement, ouvertement. Agir… …   Encyclopédie Universelle

  • Découvert — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Découvert », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Découvert bancaire Vente à découvert… …   Wikipédia en Français

  • découvert — adj. dékovêê / dékovêr, rta, e pp. (Albanais.001, Thônes / Chambéry.025), dékrové, ta, e (001), dékvê m. (Arvillard). E. : Sorti. A1) ladv., à découvert, en plein champ, en vue : à dékovêê (001), à dékovêr (25), à la dékreuvéta (Saxel). A2) à… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Decouvert — De|cou|vert: ↑Dekuvert. De|ku|vert, (auch:) Decouvert [deku vɛ:ɐ̯], das; s, s [frz. découvert, eigtl. = unbedeckt, zu: découvrir, ↑dekuvrieren] (Wirtsch.): Wertpapiermangel an der Börse …   Universal-Lexikon

  • découvert — Part. pas. m.s. découvrir …   French Morphology and Phonetics

  • Découvert — ⇡ Leerverkauf …   Lexikon der Economics